NATURE DES AMENAGEMENTS

Les aménagements projetés ont été appréhendés en collaboration avec la brigade départementale du Conseil Supérieur de la Pêche et les membres actifs de l’AAPPMA de Til-Châtel. Ils consistent en la mise en place de blocs afin d’augmenter la capacité d’accueil. Des structures minérales de types épis éclatés ou compacts seront mises en place afin de diversifier les écoulements en jouant le rôle de déflecteurs et dissipateurs d’énergie. Plusieurs variantes seront proposées, l’évolution du cours d’eau au droit des ouvrages sera suivie et comparée en fonction du type d’aménagement. L’objectif commun des déflecteurs minéraux proposés dans ce projet est le reméandrage en lit mineur de la rivière. Ces structures doivent également permettre via les accélérations de courant qu’elles génèrent, une remobilisation des matériaux et ainsi la réactivation locale du transport solide indispensable au bon fonctionnement physique et biologique du cours d’eau. Les espèces ciblées par le projet sont les salmonidés, les cyprinidés d’eaux vives, les poissons pétricoles et l’ensemble de la faune benthique (macro-invertébrés).
Les modifications attendues sur le milieu sont :
- la diversification des écoulements
- l’augmentation de la quantité d’habitats pour la faune benthique
- la dissipation de l’énergie hydraulique
La complexification des relations eaux/substrats liées à la diversification des écoulements est également favorable à l’augmentation du pouvoir autoépurateur de la Tille sur le tronçon et constitue un gain intéressant pour le milieu étant donné la présence d’un rejet de STEP dans la partie amont du tronçon.

Conception des aménagements

Epis compacts
Ces structures sont constituées par un assemblage de gros blocs (0,5m3) et de blocs plus petits comblant les gros interstices. Ces épis sont courts (inférieurs au 1/3 de la largeur du lit mineur) et plongeants, de hauteur maximale à l’ancrage égale à la hauteur d’eau moyenne. Les ouvrages sont noyés en période de crue et sont par le fait hydrauliquement transparents. La longueur d’ancrage en pied de berge n’excède jamais 2 mètres.
Fonctionnement
Les épis assurent un accompagnement des écoulements en période d’étiage et une accélération de ces derniers dans la partie centrale du chenal en eaux moyennes. Cette accélération peut s’accompagner de la création d’une fosse (=zone de remobilisaton des matériaux solides) et d’une zone de dépôt en aval de l’épis dont le classement granulométrique est favorable aux matériaux grossiers.

Epis éclatés
Ces épis présentent la même emprise que les épis compacts et sont de conception équivalente mais les blocs constitutifs sont volontairement très espacés de manière à générer un grand nombre de veines d’eau.
Fonctionnement
L’accompagnement des écoulements en période d’étiage est moindre mais l’augmentation du nombre de veines d’eau est très significatif (forte attractivité pour les poissons et autres organismes benthiques).

Blocs abris
Ce type d’aménagements correspond simplement à un groupe de 3 (ou plus) gros blocs disposés en quinconce sur le fond du lit dans la partie centrale du chenal d’écoulement. Les différents amas de blocs sont espacés de plusieurs dizaines de mètres sur le profil en long. Les blocs sont ancrés de sorte à être immergés au module pour des raisons hydrauliques et esthétiques.
Fonctionnement
Ces blocs ont pour effet d’augmenter le nombre de veines d’eau. Disposés en cordons linéaires ils peuvent apporter une augmentation intéressante de la capacité d’accueil du cours d’eau en reproduisant un effet de berge.